PERODEAU Jane, 4 , rue des Moulins, 17150 Saint-Dizant-du-Bois. Tél. 0679201617. Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Mairie - Saint-Dizant-du-Bois

Adresse

1 rue de la Mairie
17150 Saint-Dizant-du-Bois

 

Horaires d'ouverture

Le Mardi : de 14h00 à 18h00

Le Vendredi : de 09h00 à 12h00

 

Tél : 05 46 49 72 11

 

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Encore une paroisse sous l'invocation d'un saint évêque de Saintes au VIIème siècle: saint Dizant, Dizans ou Dizeins - Decentius - honoré en Auvergne d'après Giry, et dont la fête a lieu le 25 juin. Cependant, un registre local, du milieu du XVIIIème siècle, désignant saint Dizant, évêque et confesseur, comme le patron de cette paroisse, en fixe la date au 13 novembre. Le même registre donne aussi le titre de cette paroisse en latin du moyen âge: Parochia Sancti Desantii de Bosco. Saint-Dizant n'est plus qu'une annexe de la paroisse de Consac, bien qu'elle soit desservie temporairement par le curé du Petit-Niort. L'église, longue de 19 mètres et large de 6 mètre 20, en-oeuvre, et orientée du S.-O. au N.-O., remonte à l'époque romane. On retrouve bien, en effet, un certain caractère roman dans le corps entier de l'édifice: rangée d'énormes dents de scie à l'archivolte du portail, colonnes cylindriques de chaque coté de la porte, deux longues fenêtres très étroites et cintrées, au fond d'une abside rectangulaire, mais pourtant les murs bâtis en grand appareil, dépourvus de colonnes à l'intérieur et marquant les trois travées de la nef, la présence de maigres contreforts à l'extérieur, ferait croire à une restauration postérieure à l'édifice. Quant au clocher, solidement bâti et avec l'art distingué du XVème siècle, il accuse bien certainement la phase ogivale tertiaire, et présente une forme très élégante, surtout vu à une certaine distance; il reproduit en petit celui de Saint-Eutrope de Saintes. C'est une des rares flèches de la Saintonge. Ses galeries ne sont bordées de main-courantes en pierre et à jour, que sur trois faces; le dessin en est bon et élégant, aux contours gracieux et flamboyants de l'époque; la flèche du clocher est ornée de crosses végétales sur ses angles et terminée par un petit panache arrondi, nouvellement ajouté au sommet qui avait été tronqué. Les quatre clochetons reliés au clocher par quatre arcs-boutants en pierre, ornés de nervures prismatiques, sont généralement tronqués ou mal repris.

L'escalier qui monte aux galeries est rompu en partie. Le clocher a été bâti sur une chapelle latérale, au couchant de l'église, et dont la voûte ogivale à nervures, accuse la même époque. Une date à moitié lisible, placée à la clef de voûte: ...81, et que nous supposons être 1481, doit donner l'âge exact du clocher. Cette chapelle est dédiée à N.-D., et possède une fenêtre ogivale géminée. La même phase a pourvu le sanctuaire d'une voûte en pierre, à nervures. Pour la nef, elle n'est recouverte que par la charpente qui se trouve en contrebas de plus d'un mètre de l'arc triomphal donnant accès dans le sanctuaire. Cette charpente a été complètement dissimulée au moyen d'un plafond en plâtre, ayant la forme d'anse à panier. Les habitants viennent de s'imposer généreusement dans ce but.

Il y a quelques dizaines d'années ont été murées les deux longues fenêtres du fond de l'abside, pour appliquer ensuite sur la muraille une sorte de peinture à fresques. On y plaça alors un autel ogival très élancé, acheté à Bordeaux.

Deux litres funèbres superposées apparaissent encore sur les murs de l'église. Les armoiries des anciens Sgrs de Saint-Dizant avaient été sculptées sur un pilier du clocher, et dans la chapelle qui se voit au-dessous; elles ont été martelées durant la Révolution, et sont présentement méconnaissables.

On remarque, appendue au mur de l'église, une grande toile figurant le crucifiement de N.-S.. Au pied de la croix et à coté des saintes femmes, se voient saint Brice, patron actuel de l'église, évêque de Tours au Vème siècle, revêtu de ses habits épiscopaux, et saint Clair, revêtu de l'aube et coiffé de la mitre, mais n'ayant pas de chape. Saint Clair est honoré dans la paroisse; la frérie qu'on y observe chaque année, le 1er juin, témoigne d'une ancienne dévotion à ce saint.

L'église de Saint-Dizant possède un très joli clice en argent, repoussé et ciselé, avec pied à jour. Il porte à l'intérieur du pied cette inscription:

IACQUES GAIGNE PRESTRE 1669.

Cette église est encore entourée de son cimetière, selon l'antique et religieux usage. On y remarque une croix en pierre, montée sur un petit calvaire circulaire de deux marches. Le fût de la croix est orné de quatre coquilles en limaçon sur chaque angle. Le bas, de forme carrée, est orné de fougères au levant, entrelacs au couchant, fleurs épanouies au nord et une croix en bosse au midi.

Voici l'inscription de la cloche, dont le poids est d'environ 250 kilogrames:

+ I H S M LAN M CINQ C XX VII ON MOYS DE NOVEMBRE

IAY ESTE FAICTE POVR LA PAROISSE DE SAINCT DIZANT DV BOYS

G GAILLART ECVIER SIGNEVR C M DE LALANDE.

Les caractères sont à peu près semblables à ceux qui existent sur la cloche de Saint-Simon, et ont de 26 à 27 millimètres de longueur.

Les registres de l'état religieux de la paroisse remontent à l'an 1708.