Mercredi 1er Mai Saint Joseph travailleur
 

Jeudi 2 Mai Saint Athanase (296-373)

« Le Verbe de Dieu s’est fait homme afin de nous faire Dieu », écrivait cet évêque d’Alexandrie qui fut exilé cinq fois pour avoir défendu la divinité du Christ. Docteur de l’Église.

 

Vendredi 3 Mai Saint Philippe et saint Jacques (Ier siècle)

Deux des Apôtres. Appelé par Jésus, Philippe joua un rôle actif dans la multiplication des pains. Jacques, fils d’Alphée, aurait dirigé l’Église de Jérusalem après le départ de saint Pierre.

 

Samedi 4 Mai Saint Sylvain (IIIe-IVe siècles)

Évêque de Gaza, il fut condamné aux mines avec trente-neuf autres chrétiens. Tous moururent décapités.

 

Dimanche 5 Mai Saint Nunzio Sulprizio (1817-1836)

Malgré une vie de souffrances et d’humiliations, ce jeune artisan napolitain conserva toujours son esprit de charité et sa foi en Dieu. Canonisé par le pape François en octobre 2018.

 

Lundi 6 Mai Saint Nunzio Sulprizio (1817-1836)

Malgré une vie de souffrances et d’humiliations, ce jeune artisan napolitain conserva toujours son esprit de charité et sa foi en Dieu. Canonisé par le pape François en octobre 2018.

 

Mardi 7 Mai Bienheureuse Marie-Louise Trichet (1684-1759)

« Si j’étais étoffe, je me donnerais aux pauvres », confiait cette Poitevine, femme de compassion et cofondatrice, avec le père Grignon de Montfort, de la congrégation des Filles de la Sagesse. Béatifiée en 1993.

 

Mercredi 8 Mai Bienheureux Antonin Bajewski (1915-1941)

L’un des plus proches collaborateurs de saint Maximilien Kolbe, au couvent franciscain de Niepokalanów (Pologne). Mort en martyr à Auschwitz.

 

Jeudi 9 Mai Bienheureuse Caroline Gerhardinger (1797-1879)

Cette Bavaroise fonda, en 1833, les Pauvres sœurs des écoles de Notre-Dame, une congrégation enseignante qui compte aujourd’hui plus de trois-mille religieuses sur les cinq continents. Béatifiée en 1985.

 

Vendredi 10 Mai Saint Damien de Molokai (1840-1889)

Le 10 mai 1873, le père Damien, missionnaire picpucien, arrivait sur l’île hawaïenne de Molokai. Pendant quinze ans, il se consacra aux lépreux, avant de succomber à son tour à la maladie. Canonisé en 2009.

 

Samedi 11 Mai Saint Maïeul (906-994)

Quatrième abbé de Cluny. Son abbatiat dura quarante ans ! Il refusa de devenir pape, préférant poursuivre son œuvre à la tête de la grande abbaye bourguignonne.

 

Dimanche 12 Mai Bienheureux Alvaro del Portillo (1914-1994)

Il y a vingt-cinq ans mourait cet évêque espagnol, premier successeur de saint Josémaria Escriva de Balaguer à la tête de l’Opus Dei. Béatifié en 2014, à Madrid.

 

Lundi 13 Mai Saint Onésime (IVe siècle)

Évêque de Soissons, contemporain de saint Martin de Tours et de saint Hilaire de Poitiers.

 

Mardi 14 Mai Saint Matthias (Ier siècle)

Après la trahison de Judas, Matthias fut choisi pour être le douzième Apôtre (Ac 1, 23-26).

 

Mercredi 15 Mai Saint Michel Garicoïts (1797-1863)

Né à Ibarre au Pays basque, il créa la congrégation des Prêtres du Sacré-Cœur de Bétharram, vouée à l’apostolat et aux missions populaires. Canonisé en 1947.

 

Jeudi 16 Mai Bienheureux Vladimir Ghika (1873-1954)

« Il faut vouloir être saint non pour se plaire, mais pour plaire à Dieu », rappelait ce prince roumain, devenu prêtre du diocèse de Paris. Il mourut en martyr dans une prison de Bucarest. Béatifié en 2013.

 
 

Vendredi 17 Mai Saint Pascal Baylon (1540-1592)

Entré chez les Franciscains comme simple portier, ce berger espagnol se fit remarquer par sa grande humilité, son obéissance et son goût pour la prière. Patron des œuvres eucharistiques.